• Souvenir de la bataille des Ardennes ... 

     

    The battle of the Bulge was the last World War two great battle in Belgium and the first military campaign of the 17th Airborne Division. It is indeed during the combats that took place in north west of Bastogne in early Januray 1945 that the men of the 17th Airborne enterred in combat and distinguished themself against a determined and strongly entrenched ennemy. This battle is known today as the battle of "Dead man ridge". It mainly occured between January 02 and January 14 and involved no less than four american divisions : 11th Armored division, 87th Infantry division, 17th Airborne division and 101st Airborne division. Approximately 3000 17th Airborne's men were killed or wounded during this battle.

    When the storm went on and spring arrived, human and material civil losts were also heavy. Numerous belgian villages were completely destroyed and many families had lost everything.

    For example the little village of Chenogne in the vicinity of the Bois des Valets, in the 513th Parachute Infantry Regiment area, counted only one intact house in spring 1945 !

    Confronted with this national catastroph, the belgian government decided to built hastily temporary houses to accomodate the more destitute families. These little wood houses had a temporary use and disappeared progressively with the reconstruction of the country. Only one remains today in the Bastogne area. It is located in Chenogne. I have had the chance to meet this spring the owner of this unique Battle of Bastogne memorabilia. He has give me his kind permission to make several pictures I can now share with you.

     

     

    La bataille des Ardennes, plus connue aux Etats-unis sous le nom de bataille du saillant, fût la dernière grande bataille livrée sur le sol belge au cours de la deuxième guerre mondiale et la première campagne militaire livrée par la 17ème division parachutiste américaine. C'est en effet lors des combats livrés au nord ouest de Bastogne au début du mois de janvier 1945 que les hommes de la 17ème division parachutiste vont faire leurs premières armes et s'illustrer face à un ennemi bien décidé à prendre la ville de Bastogne. Ces combats connues sous le nom de bataille de "Dead man ridge" se déroulent essentiellement entre le 02 et le 14 janvier et implique pas moins de quatre divisions alliées : la 11ème division blindée, la 87ème division d'infanterie et les 17ème et 101ème divisions aéroportées. Ils feront près de 3000 tuès et blessés rien que dans les rangs de la 17ème division.

    Lorsque l'orage s'éloigne et que revient le printemps, les pertes humaines et matérielles sont également considérables au sein de la population civile. De nombreux villages sont totalement détruits et de nombreuses familles se retrouvent sans logement.

    Dans le petit village de Chenogne situé au bas du bois des Valets, en plein secteur du 513th PIR, il ne reste par exemple qu'une seule maison intacte au printemps 1945 !

    Face à cette catastrophe nationale, l'état belge fait construire à la hâte des habitations provisoires destinées à accueillir ces familles qui ont tout perdu. Ces petites maisons fabriquées en bois étaient destinées à habriter provisoirement des familles sans abris et elles ont disparu petit à petit au gré de la reconstruction. Dans le pays de Bastogne, il n'en existe plus qu'une aujourd'hui. Elle est située dans le village de Chenogne. J'ai eu l'occasion de rencontré cet été le propriétaire de ce singulier souvenir de la bataille de Bastogne et il m'a aimablement autorisé à réaliser quelques photos que je partage aujourd'hui avec vous.

     

     

     

    Chenogne was also a rear position during all the battle of "Dead man ridge" and numerous american artillery units (up to 18) were located in the vicinity of the village to support the GI's in first line. A 155mm american gun's wheel ("Long Tom" gun) is still put against the old building as it is forget by the time since 1945 ...

     

     

     

     

     

    Chenogne fût aussi une base arrière de la bataille de "Dead man ridge" et de nombreuses unités d'artillerie (jusqu'à dix-huit) se sont installés dans les environs immédiat du village pour soutenir l'effort des unités qui luttaient en première ligne. Oublié là depuis près de 68 ans, une roue d'obusier de 155mm "Long tom" est posée le long de la vieille bâtice, comme oubliée par le temps qui passe ...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :